En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Il n'est nulle démocratie sans citoyens éclairés, nulle souveraineté sans possibilité de s'informer, nulle liberté sans représentation pour la contrôler.   Juan Branco
Texte à méditer :   Un roi n'est ni un parent ni un ami   Proverbe Wolof (Sénégal)
Texte à méditer :   Surgis du ventre de la nuit, ils sont porteurs des foudre de Neptune.   Commandos de Marine
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
Texte à méditer :   Plus le singe monte haut, plus il montre son cul.   Michel Eyquem de Montaigne
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Embrigadement des jeunes
 
 
 
 

Embrigadement des jeunes

Dans ses écrits, le fondateur des Frères Musulmans, Hassan El-Banna dit vouloir «un individu musulman dans sa pensée et dans sa croyance, dans sa moralité et dans ses sentiments, dans ses actes et ses comportements. C'est une formation à l'échelle de l'individu.» Il dit attacher une grande attention à la formation de la jeunesse. Tous les régimes totalitaires que nous connaissons ont ce souci : s'emparer de l'esprit des jeunes et les modeler à leur idéologie. Les écoles coraniques sont un des éléments de cette prise en charge. On y apprend le Coran par coeur, sans n'y vraiment rien comprendre.

Comment expliquer l'influence des prédicateurs "barbus" pour susciter ce fanatisme chez les jeunes qui partent vers les théâtres d'opérations ? Les réponses sont multiples. En fait, il s'agit du processus de radicalisation qui va mener un ou plusieurs jeunes vers le crime terroriste, au non d'Allah.

1 - Le culte de l'héroïsme

Le culte de l'héroïsme s'incarne dans limage du martyr qui va accèder directement au paradis et à ses félciités, par le sacrifice qu'il fait. Le jeune jihadiste devient indifférent à l'idée de la mort, celle qu'il va donner, comme la sienne. La vraie vie pour eux est au paradis, il faut la mériter par le sacrifice (chahid) en mourant dans le meurtre des ennemis. La seule attitude légitime est de tuer et de mourir. Ceci découle des règles intransigeantes qui rendent obligatoire l'affrontement entre les «vrais musulmans» et les infidéles (les kafirs).

La chahada (la profession de foi islamique «Il n'y a de dieu qu'Allah et Mohamed est son prophète» ne fait pas que proclamer l'exclusivité de Dieu, mais nie le droit de vivre aux infidèles. Le vison jihadiste n'est pas seulement inhumaine, elle est profondément deshumanisée. L'infidèle ne peut échaper à la damnation éternelle que par son ralliement et sa conversion. Celà résulte de la vision jihadiste du monde, profondément dichotomique, basée sur un affrontement absolu entre le bien t le mal. Seul est admis le retour aux traditions originelles, radicales, des salafs. Les matrices afghanes et syro-irakiennes ont fonctionné : 2 millions de morts en Afghanistan.

Ceci ne suffit pas à expliquer le passage à l'acte criminel. Alain Bauer, François Freynet et Christophe Soullez ont éctir un livre «Comment vivre au temps du terrorisme»(First Document, First Editions, 2017) om le pénomène de radicalisation est passé au crible de nos connaissances (p. 136-145).

2 - L'hybridation

C'est le processus dans lequel il y a une tendance des groupes terroristes à s'impliquer dans des activités illicites :

  • pour leur financement, par le trafic de drogue ou des attaques de banques,
  • comme but en soi.

L'exemple en est donné de Khaled Kelkal ( en 1995) puis avec le gang de Roubaix (1996). La France connaît la douloureuse expérience des hybrides navigant entre les fichiers de police (renseignements et police judiciaires), échappant à l'attention de services incapables de dépasser leurs cloisonnement (guerre des polices). D'autres exemples nous montrent aux USA où mène l'aveuglement et la naïveté, avec les deux tchetchènes Djokar et Tamerlan Djojhar, radicalisés par Internet (revue Inspire). Cette revue a été interdite et son site démantelé.

2.1 - Les loups solitaires

Cette expression désigne un concept fourre-tout parfois hâtivement employé en matière de terrorisme, à tort par les journalistes ignorants et les services de renseignement, comme explication après l'échec de la prévention d'un acte terroriste. Trés fréqu'emment, après coup, se déroule une pelote de fils conducteurs aboutissant au démantèlement de réseaux jihadistes discrets. Nous posons par principe qu'il n'y a pas de loup solitaire !

 Il convient de distinguer des fous solitaires.

Les soubresauts de l'agonie du courant Al-Qaïda ont conduit à la situation actuelle qui prolonge la disparition progressive des actions de terrain extérieures à la France.

2.2 - La radicalisation 2.0.

Bauer et al. font état des centaines de jeunes entre deux cultures, nés ou élevés en Occident, indécis sur leurs racines et qui partent combattre en Afghanistan, en Tchétchénie, en Bosnie, en Irak ou en Syrie, poussés par des prêcheurs de haine aussi discrets qu'efficaces.

Auprés des jeunes délinquants, le discours du martyr pardonné par Allah par son sacrifice, attendu par des vierges éternelles au paradis, ce discours semble porter. La radicalisation des jeunes nés en Occident et perméables à la culture du pays d'accueil semble difficile à comprendre. Que dire des jeunes nés de familles non-musulmanes qui se tretranchent ensuite dans l'interprétation la plus rigoureuse et la plus extrémiste de leur nouvelle foi ?

Le refus du matérialisme, de la pornographie permet de se radicaliser dans une religion de conte de mille et une nuits.

3 - Le milieu carcéral

Le passage en  milieu carcéral est un dénominateur commun à de nombreux jeunes radicalisés. On sait depuis longtemps que pour des jeunes délinquants, l'incarcération constitue une Université du crime. Il en va de même pour le jihadisme et la criminalité islamiste. La contamination des adultes rédicalisés de propage aux jeunes. Les jeunes délinquants sont fortement inlluençables et font la connaissance d'apprentis jihadistes mûris ou d'individus déjà passés à l'acte.

3.1 - Endoctrinement sectaire

L'endoctrinement pas des imams salafistes ou autres se fait de la même manière que dans une secte :

  • briser le lien familial (familles, copains, ...),
  • briser les contours identitaires,
  • effacer les souvenirs,
  • ...

3.2 - Dialectique

Les extrémistes usent d'une dialectique visant à faire de leur religion la seule susceptible d'apporter la rédemption et la vérité au futur jihadiste.

3.3 - Populations concernées

On ne doit pas avoir d'à-priori sur le profil du futur radicalisé. Le phénomène peut toucher autant des jeunes disposant d'une bonne situation professionnelle ou d'une bonne culture universitaire. elle peut aussi toucher des jeunes sans qualification professionnelle et ayant grandi dans une famille déstructurée.

Dans ce dernier cas, l'abandon à la suite d'un divorce (répudiation facile en islam et polygamie) est un puissant facteur de déstabilisation familiale comme le montrent des exemples récents.

En conclusion

Il y a alors un rejet de la société dans laquelle ils vivent avec la haine des valeurs du monde occidental. Ils se réfgient dans l'interprétation qu'ils vont faire et:ou qu'on va leur fournir sur la nécessité d'imposer un islam idéalisé et radical face à la décadence de l'Occident impie. L'Internet contribue à en faire des autodidactes du terrorisme avec les images des drapeaux noirs et des kalachnikovs

Mots-clés associés

citoyen34
Catégorie : Bases citoyennes - Ennemis de la République
Page lue 7889 fois