En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Il n'est nulle démocratie sans citoyens éclairés, nulle souveraineté sans possibilité de s'informer, nulle liberté sans représentation pour la contrôler.   Juan Branco
Texte à méditer :   Un roi n'est ni un parent ni un ami   Proverbe Wolof (Sénégal)
Texte à méditer :   Surgis du ventre de la nuit, ils sont porteurs des foudre de Neptune.   Commandos de Marine
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
Texte à méditer :   Plus le singe monte haut, plus il montre son cul.   Michel Eyquem de Montaigne
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Islamisme assassin
 
 
 
 

Blog - Islamisme assassin


Combattre les assassins et ceux qui les envoient  -  par   Jean_Aymar

Haro, sus aux assassins

L'hebdomadaire Valeurs actuelles n° 4385 du 10-15/12/2020 (pp. 28-33) dévoile sous la plume de Nicolas Clément ce qu'est la vie de trois personnalités « traquées par les islamistes » : Mila, Hassen Chalgouni, Zineb El Rahzaoui. Un scandale, une honte nationale, le territoire de la France soumis à la loi des islamistes ? La question qui se pose est "qui commande chez nous ?" Est-ce l'état de droit, la République une, laïque, celle qui « protège et garantit l'égalité entre toutes et tous » ? Ou c'est une bande d'assassins qui au nom de leur version de l'Islam qui veut nous imposer sa loi ? La loi de la République est au-dessus des lois religieuses. Le Coran, ses versets abrogés et abrogeants, les Hadiths, la Sîrah et la Charia ne doivent pas être au-dessus, n'en déplaise à ceux qui, par clientélisme, naïveté ou lâcheté, ont laissé les islamistes s'installer dans les quartiers de nos villes.

1 - Un avertissement

Le summum dans cet article (page 31, 1e colonne) est la citation d'un des charmants messages reçus par Mila, cette jeune et charmante « influenceuse » via les réseaux sociaux. Ce n'est pas contre la citation que nous protestons ici mais sur le contenu véhiculé ! Au nom de qui, de quoi un tel message est-il parvenu à cette jeune femme courageuse ! Au nom d'une religion dévoyée, où des prétendus imams délivrent leurs oukases, les fatwas !

« Ton cerveau continuera à fonctionner plusieurs minutes après ta décapitation. Donc tu pourras regarder la planche qui te sert de corps pour la première fois autrement que dans un miroir. » ! 

A ce manipulateur de terrorisme, je réponds que les policiers ont ordre de tirer sur les assassins de ce calibre. Celui qui a tué Samuel Paty n'a pas survécu à son assassinat, exécuté comme un chien au coin d'une rue voisine du collège. Nous répondons à celui qui célèbre la mort lente du cerveau de la victime décapitée que celui qui tue et se fait tuer n'est nullement assuré d'une mort rapide par la balle d'un policier au service de notre république.

Son cerveau fonctionne : il a le temps de voir le trou noir du canon des armes dirigées vers lui, de voir la flamme du coup qui part et de sentir dans sa chair la balle républicaine pénétrer son corps et lui briser ses os ! La douleur est intense, son sang se vide peu à peu ! Même si les secours républicains arrivent et le prennent en charge, il peut lui aussi contempler impuissant la planche qui lui sert de corps, allongé au sol puis sur une civière à l'intérieur de l'ambulance !

Tout l'entraînement aux sports de combat du Tchetchène assassin ne l'ont pas empêché de subir ce que nous décrivons : les policiers ont tiré plusieurs coups de feu, l'agonie a été lente, très lente dans l'obscurité d'une rue jouxtant Conflans, avant d'approcher l'assassin, car il y avait danger d'une possible ceinture explosive. Clui-ci a eu le temps de se voir partir ! Peut-être, dans son agonie, a-t-il songé aux Houris qui, pensait-il, l'attendaient au Paradis d'Allah ? Qui est-donc revenu de l'au-delà pour certifier la véracité de l'existence de ce paradis et de ses prostituées vierges? Sait-il cet assassin que le Coran, le livre de Dieu, interdit d'ôter la vie à un être humain, la vie étant un don de Dieu. Le Coran dit que « Dieu pardonne à ceux qui pardonnent aux autres pour le mal qu'ils leur ont fait. ».

2 - Que font chez nous tous ces immigrès ?

Xavier Raufer, dans le numéro de la revue électronique Atlantico de novembre 2020, pose la question :

« Que font à Paris ces centaines d'Afghans, pour la plupart jeunes hommes issus d'un pays en guerre depuis un demi-siècle, donc aguerris et peut-être dangereux ? Qui les a laissés entrer ? Au-delà, qui les laisse manipuler par des anarchistes, à seule fin d'agit-prop ? ».

Que font chez nous tous ces soi-disant réfugiés et mineurs non accompagnés ?  Qui laisse rentrer des pseudo-réfugiés comme le tueur de Nice, venu de Djerba (Tunisie) via Lampedusa ? Il est temps que la France revoie les lois qui au nom de la défense des droits de l'Homme paralysent notre justice et nous mettent à la merci de tueurs téléguidés, au cerveau embrumé de haschich (la drogue des Haschichin, les Assassins !). 

3 - La laïcité à la Française

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 fonde les droits de l'être humain (homme ou femme) :

« Article Ier : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. ».

« Article X : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. ».

« Article XI : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. »

« Article XII : La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. »

Ces articles ne sont qu'un extrait. Vous pouvez télécharger ici le document annexé à la Charte que la Mairie de Nice propose aux associations qui demandent des subventions publiques. C'est le socle fondamental du principe de laïcité en France. C'est ce document, repris dans la Constitution de notre république qui instaure la liberté de pensées et d'opinions, dans la mesure où elle ne porte pas atteinte à l'ordre public. La force publiques  (police et gendarmerie et ...)  est chargée de faite respecter la loi. Aucune religion ne peut prétendre imposer sa loi à quiconque a établi son domicile dans notre pays. Nul ne peut faire sa justice au nom d'un quelconque livre religieux, fut-il considéré comme sacré. Nul ne peut s'arroger le droit de faire justice pour des délits inexistants aux yeux de nos lois. Tout le monde peut pratiquer ou non sa religion en privé. C'est le « vivre ensemble »

Nul ne peut imposer à quiconque  de pratiquer ou non une religion quelconque.

L'excès de laïcité conduit aussi à l'effet inverse : interdire la liberté religieuse : ce sont les laïcards ! Des gens qui à leur façon sont des radicaux ennemis de la liberté de pensée et de religion. La technostructure n'en manque pas, partisans de la pensée unique.

4 - Que faire ?

Nous sommes en présence d'une pandémie, une invasion d'un virus insidieux contre lequel nos gouvernants, depuis un demi-siècle, n'ont pas pris la mesure. La France a connu plusieurs vagues d'immigration qui se sont intégrées et ont constitué un apport intellectuel et économique important. La vague actuelle, celle qui se réclame de l'islam et de sa culture, pose un problème plus compliqué. Ce site compte de nombreuses contributions de lecteurs. Il suffit de faire une recherche (voir Accueil ,colonne de gauche). Ils sont forts de nos faiblesses. Nous résumons :

  1. tarir la source de l'infection islamiste en contrôlant l'immigration en France (imams étrangers, pseudo-réfugiés et pseudo-mineurs non accompagnés, instaurer pour les suspects un "patriotic school" destiné à éplucher les réfugiés qui veulent s'installer en France et en Europe,
  2. refuser tout subside public à toute entité (associations, ...) qui ne s'engagerait pas à respecter les chartes de la laïcité, qui encourage les jihado-islamistes,
  3. expulsion immédiate des étrangers en situation irrégulière et des déboutés du droit d'asile,
  4. renforcer la surveillance des personnes portées dans le fichiers "S",
  5. rendre la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux,
  6. renforcer la coordination entre les services de renseignement (intérieur, extérieur, douanes, domaine militaire, domaine carcéral, ...),
  7. contraindre les gestionnaires de site internet (web, réseaux sociaux, ...) à mieux contrôler le contenu de leurs contributeurs qui insultent nos lois et pratiquent le harcèlement (voir ci-dessus),
  8. modifier les lois qui entravent les expulsions de délinquants et renforcer les sanctions judiciaires contre les délinquant étrangers à expulser,
  9. mettre en place des réserves citoyennes dans le cadre de la Garde Nationale pour prêter main-forte aux forces de l'ordre dans le cadre du renforcement de la résilience nationale et le renforcement de l'esprit de défense. 
  10. etc. la liste n'est pas exhaustive, le bon sens citoyen doit la compléter, dans l'intérêt général bien compris !

Les enquêtes diligentées après-coup à la suite de chaque attentat font apparaître l'existence de réseaux occultes se réclamant de l'islam jihadiste, du fascisme vert qui veut gouverner notre pays en invoquant le nom d'Allah. Les tueurs, qualifiés au départ par des médias et des journalistes ignorants de « loups solitaires » crient Allahu akbar, cri de guerre de l'Islam belliqueux. Les enquêtes qui exploitent les téléphones, les messageries, les réseaux sociaux, les voisinages, ... finissent par ramener dans leur coup de filet, des complices actifs. Les loups ne sont pas solitaires. Le tueur tunisien de Nice a bien voyagé seul mais son voyage a été organisé et facilité par cette cinquième colonne jihado-islamiste qui l'a mené à destination. Nous sommes envahis par une 5e colonne ! Il y en a assez, la défense de nos libertés est à ce prix : être résilients et animés par l'esprit de défense contre le virus islamo-fasciste comme nous luttons contre le virus SARS-CoV2.  

N'oublions pas : ils sont forts de nos faiblesses, ils les connaissent et les exploitent.

« Je te réclame au nom de tes lois ce que je te refuse au nom des miennes » ! Nous ne devons plus céder.

Jean Aymar
Réserviste citoyen

Haro, sus aux assassins

L'hebdomadaire Valeurs actuelles n° 4385 du 10-15/12/2020 (pp. 28-33) dévoile sous la plume de Nicolas Clément ce qu'est la vie de trois personnalités « traquées par les islamistes » : Mila, Hassen Chalgouni, Zineb El Rahzaoui. Un scandale, une honte nationale, le territoire de la France soumis à la loi des islamistes ? La question qui se pose est "qui commande chez nous ?" Est-ce l'état de droit, la République une, laïque, celle qui « protège et garantit l'égalité entre toutes et tous » ? Ou c'est une bande d'assassins qui au nom de leur version de l'Islam qui veut nous imposer sa loi ? La loi de la République est au-dessus des lois religieuses. Le Coran, ses versets abrogés et abrogeants, les Hadiths, la Sîrah et la Charia ne doivent pas être au-dessus, n'en déplaise à ceux qui, par clientélisme, naïveté ou lâcheté, ont laissé les islamistes s'installer dans les quartiers de nos villes.

1 - Un avertissement

Le summum dans cet article (page 31, 1e colonne) est la citation d'un des charmants messages reçus par Mila, cette jeune et charmante « influenceuse » via les réseaux sociaux. Ce n'est pas contre la citation que nous protestons ici mais sur le contenu véhiculé ! Au nom de qui, de quoi un tel message est-il parvenu à cette jeune femme courageuse ! Au nom d'une religion dévoyée, où des prétendus imams délivrent leurs oukases, les fatwas !

« Ton cerveau continuera à fonctionner plusieurs minutes après ta décapitation. Donc tu pourras regarder la planche qui te sert de corps pour la première fois autrement que dans un miroir. » ! 

A ce manipulateur de terrorisme, je réponds que les policiers ont ordre de tirer sur les assassins de ce calibre. Celui qui a tué Samuel Paty n'a pas survécu à son assassinat, exécuté comme un chien au coin d'une rue voisine du collège. Nous répondons à celui qui célèbre la mort lente du cerveau de la victime décapitée que celui qui tue et se fait tuer n'est nullement assuré d'une mort rapide par la balle d'un policier au service de notre république.

Son cerveau fonctionne : il a le temps de voir le trou noir du canon des armes dirigées vers lui, de voir la flamme du coup qui part et de sentir dans sa chair la balle républicaine pénétrer son corps et lui briser ses os ! La douleur est intense, son sang se vide peu à peu ! Même si les secours républicains arrivent et le prennent en charge, il peut lui aussi contempler impuissant la planche qui lui sert de corps, allongé au sol puis sur une civière à l'intérieur de l'ambulance !

Tout l'entraînement aux sports de combat du Tchetchène assassin ne l'ont pas empêché de subir ce que nous décrivons : les policiers ont tiré plusieurs coups de feu, l'agonie a été lente, très lente dans l'obscurité d'une rue jouxtant Conflans, avant d'approcher l'assassin, car il y avait danger d'une possible ceinture explosive. Clui-ci a eu le temps de se voir partir ! Peut-être, dans son agonie, a-t-il songé aux Houris qui, pensait-il, l'attendaient au Paradis d'Allah ? Qui est-donc revenu de l'au-delà pour certifier la véracité de l'existence de ce paradis et de ses prostituées vierges? Sait-il cet assassin que le Coran, le livre de Dieu, interdit d'ôter la vie à un être humain, la vie étant un don de Dieu. Le Coran dit que « Dieu pardonne à ceux qui pardonnent aux autres pour le mal qu'ils leur ont fait. ».

2 - Que font chez nous tous ces immigrès ?

Xavier Raufer, dans le numéro de la revue électronique Atlantico de novembre 2020, pose la question :

« Que font à Paris ces centaines d'Afghans, pour la plupart jeunes hommes issus d'un pays en guerre depuis un demi-siècle, donc aguerris et peut-être dangereux ? Qui les a laissés entrer ? Au-delà, qui les laisse manipuler par des anarchistes, à seule fin d'agit-prop ? ».

Que font chez nous tous ces soi-disant réfugiés et mineurs non accompagnés ?  Qui laisse rentrer des pseudo-réfugiés comme le tueur de Nice, venu de Djerba (Tunisie) via Lampedusa ? Il est temps que la France revoie les lois qui au nom de la défense des droits de l'Homme paralysent notre justice et nous mettent à la merci de tueurs téléguidés, au cerveau embrumé de haschich (la drogue des Haschichin, les Assassins !). 

3 - La laïcité à la Française

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 fonde les droits de l'être humain (homme ou femme) :

« Article Ier : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. ».

« Article X : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. ».

« Article XI : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. »

« Article XII : La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. »

Ces articles ne sont qu'un extrait. Vous pouvez télécharger ici le document annexé à la Charte que la Mairie de Nice propose aux associations qui demandent des subventions publiques. C'est le socle fondamental du principe de laïcité en France. C'est ce document, repris dans la Constitution de notre république qui instaure la liberté de pensées et d'opinions, dans la mesure où elle ne porte pas atteinte à l'ordre public. La force publiques  (police et gendarmerie et ...)  est chargée de faite respecter la loi. Aucune religion ne peut prétendre imposer sa loi à quiconque a établi son domicile dans notre pays. Nul ne peut faire sa justice au nom d'un quelconque livre religieux, fut-il considéré comme sacré. Nul ne peut s'arroger le droit de faire justice pour des délits inexistants aux yeux de nos lois. Tout le monde peut pratiquer ou non sa religion en privé. C'est le « vivre ensemble »

Nul ne peut imposer à quiconque  de pratiquer ou non une religion quelconque.

L'excès de laïcité conduit aussi à l'effet inverse : interdire la liberté religieuse : ce sont les laïcards ! Des gens qui à leur façon sont des radicaux ennemis de la liberté de pensée et de religion. La technostructure n'en manque pas, partisans de la pensée unique.

4 - Que faire ?

Nous sommes en présence d'une pandémie, une invasion d'un virus insidieux contre lequel nos gouvernants, depuis un demi-siècle, n'ont pas pris la mesure. La France a connu plusieurs vagues d'immigration qui se sont intégrées et ont constitué un apport intellectuel et économique important. La vague actuelle, celle qui se réclame de l'islam et de sa culture, pose un problème plus compliqué. Ce site compte de nombreuses contributions de lecteurs. Il suffit de faire une recherche (voir Accueil ,colonne de gauche). Ils sont forts de nos faiblesses. Nous résumons :

  1. tarir la source de l'infection islamiste en contrôlant l'immigration en France (imams étrangers, pseudo-réfugiés et pseudo-mineurs non accompagnés, instaurer pour les suspects un "patriotic school" destiné à éplucher les réfugiés qui veulent s'installer en France et en Europe,
  2. refuser tout subside public à toute entité (associations, ...) qui ne s'engagerait pas à respecter les chartes de la laïcité, qui encourage les jihado-islamistes,
  3. expulsion immédiate des étrangers en situation irrégulière et des déboutés du droit d'asile,
  4. renforcer la surveillance des personnes portées dans le fichiers "S",
  5. rendre la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux,
  6. renforcer la coordination entre les services de renseignement (intérieur, extérieur, douanes, domaine militaire, domaine carcéral, ...),
  7. contraindre les gestionnaires de site internet (web, réseaux sociaux, ...) à mieux contrôler le contenu de leurs contributeurs qui insultent nos lois et pratiquent le harcèlement (voir ci-dessus),
  8. modifier les lois qui entravent les expulsions de délinquants et renforcer les sanctions judiciaires contre les délinquant étrangers à expulser,
  9. mettre en place des réserves citoyennes dans le cadre de la Garde Nationale pour prêter main-forte aux forces de l'ordre dans le cadre du renforcement de la résilience nationale et le renforcement de l'esprit de défense. 
  10. etc. la liste n'est pas exhaustive, le bon sens citoyen doit la compléter, dans l'intérêt général bien compris !

Les enquêtes diligentées après-coup à la suite de chaque attentat font apparaître l'existence de réseaux occultes se réclamant de l'islam jihadiste, du fascisme vert qui veut gouverner notre pays en invoquant le nom d'Allah. Les tueurs, qualifiés au départ par des médias et des journalistes ignorants de « loups solitaires » crient Allahu akbar, cri de guerre de l'Islam belliqueux. Les enquêtes qui exploitent les téléphones, les messageries, les réseaux sociaux, les voisinages, ... finissent par ramener dans leur coup de filet, des complices actifs. Les loups ne sont pas solitaires. Le tueur tunisien de Nice a bien voyagé seul mais son voyage a été organisé et facilité par cette cinquième colonne jihado-islamiste qui l'a mené à destination. Nous sommes envahis par une 5e colonne ! Il y en a assez, la défense de nos libertés est à ce prix : être résilients et animés par l'esprit de défense contre le virus islamo-fasciste comme nous luttons contre le virus SARS-CoV2.  

N'oublions pas : ils sont forts de nos faiblesses, ils les connaissent et les exploitent.

« Je te réclame au nom de tes lois ce que je te refuse au nom des miennes » ! Nous ne devons plus céder.

Jean Aymar
Réserviste citoyen

Fermer

citoyen34
Publié le 01/12/2020 ¤ 19:15   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !