En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Il n'est nulle démocratie sans citoyens éclairés, nulle souveraineté sans possibilité de s'informer, nulle liberté sans représentation pour la contrôler.   Juan Branco
Texte à méditer :   Un roi n'est ni un parent ni un ami   Proverbe Wolof (Sénégal)
Texte à méditer :   Surgis du ventre de la nuit, ils sont porteurs des foudre de Neptune.   Commandos de Marine
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
Texte à méditer :   Plus le singe monte haut, plus il montre son cul.   Michel Eyquem de Montaigne
Texte à méditer :   Chaque poste où un homme peut servir son pays est honorable.   George Washington
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Justice
 
 
 
 

Blog - Justice


La prise volontaire de cannabis ne doit plus être une excuse  -  par   webmaster

Ici, on s'honore du titre de citoyen. Citoyenneté oblige.

La prise volontaire de stupéfiants ne doit plus être un motif pour être déclaré irresponsable. Au moment de commettre un crime, un individu qui prend des stupéfiants (cannabis ou haschich ou autre shits) est parfaitement conscient de ses actes. Faire prendre du stupéfiant pour rendre un individu agressivement criminel doit être sévèrement puni par la loi. De même, le fait de dealer (vendre) de la drogue doit faire l'objet de sanctions exemplaires.

L'affaire Sarah Halimi

Cette affaire montre parfaitement par quel mécanisme juridique obsolète un meurtrier terroriste (se réclamant d'Allah Akbar) a pu échapper à une juste sentence, ses défenseurs ayant plaidé l'irresponsabilité alors que cet individu a perpétré un crime raciste et lâche sur une femme retraitée chez qui il s'était introduit par effraction. Traoré Kobili avait volontairement consommé une important quantité de cannabis qui a provoqué un trouble psychique. Ce musulman meurtrier-assassin est donc jugé irresponsable. Pénétrant sans avoir été invité dans un domicile privé sous l'emprise de la drogue, il a vu le diable là où il y avait un inoffensif chandelier à sept branches. Qui lui a fourni le cannabis?, qui lui a bourré la cervelle de propos antisémites ?, qui l'a endoctriné ?

Il existe dans l'histoire des récits sur la secte des Assassins? celle de Chaykh al-Jabal, (šayḫ al-jabal, شيخ الجبل), qui envoyait des tueurs (des Haschichins) bien dopés au cannabis (Haschich) depuis l'imprenable forteresse montagneuse d'Alamut, dans le nord de l'Iran. Les actuels instigateurs du terrorisme islamique (jihadistes-islamistes, etc.), quel que soit leur nom, connaissent parfaitement les failles de notre droit et envoient leurs tueurs dûment gonflés de haschich pour « haschachiner » nos concitoyens. Il faut que celà cesse. 

On ne peut juger Traoré Kobili, certes, mais il faut le soigner. L'internement sur décision administrative existe pour ce genre d'individus qui peut récidiver et donc se bourrer à nouveau. Il doit être interné en hôpital psychiatrique comme aliéné et soigné le temps qu'il faudra, un temps long, à vie ?

Il aurait fallu laisser un procès d'assises public laisser déterminer l'irresponsabilité du meurtrier plaide Me Szpiner, avocat des parties civiles. Un grand débat a été escamoté ! On a volé la justice ? L'avis du Dr Zagury est aussi intéressant sur l'origine exotoxique de la bouffée délirante du meurtrier, « En clair : une absorption volontaire et massive de drogue » ! 

La loi doit changer

Il faut que toute personne qui a pris du cannabis volontairement réponde d'abord du délit de consommation de stupéfiants et ne puisse évoquer légalement d'être reconnu irresponsable. Ceci vaut aussi pour ceux qui consomment du cannabis et conduisent un véhicule sur la voie publique soient jugés avec une circonstance aggravante, comme pour la consomlmtion d'alcool. La prise volontaire de substances stupéfiantes doit être une circonstance aggravante et ne doit en aucune façon exonérer un individu de ses responsabilités pénales, l'état d'irresponsabilité étant considéré comme découlant d'un acte volontaire de prise de subtance.

Mesdames et Messieurs les Députés et les Sénateurs de la Nation, au travail pour changer la loi. C'est urgent, le terrorisme est là en embuscade.

Les trois collèges d'experts commis à l'examen du meurtrier prouvent de manière éclatante la nocivité d'une drogue qui pousse au meurtre. On est loin de l'inoffensive herbette fumette d'un joint. Le cannabis se fume, se consomme en confitures, en poudre, etc.

Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger !

Ici, on s'honore du titre de citoyen. Citoyenneté oblige.

La prise volontaire de stupéfiants ne doit plus être un motif pour être déclaré irresponsable. Au moment de commettre un crime, un individu qui prend des stupéfiants (cannabis ou haschich ou autre shits) est parfaitement conscient de ses actes. Faire prendre du stupéfiant pour rendre un individu agressivement criminel doit être sévèrement puni par la loi. De même, le fait de dealer (vendre) de la drogue doit faire l'objet de sanctions exemplaires.

L'affaire Sarah Halimi

Cette affaire montre parfaitement par quel mécanisme juridique obsolète un meurtrier terroriste (se réclamant d'Allah Akbar) a pu échapper à une juste sentence, ses défenseurs ayant plaidé l'irresponsabilité alors que cet individu a perpétré un crime raciste et lâche sur une femme retraitée chez qui il s'était introduit par effraction. Traoré Kobili avait volontairement consommé une important quantité de cannabis qui a provoqué un trouble psychique. Ce musulman meurtrier-assassin est donc jugé irresponsable. Pénétrant sans avoir été invité dans un domicile privé sous l'emprise de la drogue, il a vu le diable là où il y avait un inoffensif chandelier à sept branches. Qui lui a fourni le cannabis?, qui lui a bourré la cervelle de propos antisémites ?, qui l'a endoctriné ?

Il existe dans l'histoire des récits sur la secte des Assassins? celle de Chaykh al-Jabal, (šayḫ al-jabal, شيخ الجبل), qui envoyait des tueurs (des Haschichins) bien dopés au cannabis (Haschich) depuis l'imprenable forteresse montagneuse d'Alamut, dans le nord de l'Iran. Les actuels instigateurs du terrorisme islamique (jihadistes-islamistes, etc.), quel que soit leur nom, connaissent parfaitement les failles de notre droit et envoient leurs tueurs dûment gonflés de haschich pour « haschachiner » nos concitoyens. Il faut que celà cesse. 

On ne peut juger Traoré Kobili, certes, mais il faut le soigner. L'internement sur décision administrative existe pour ce genre d'individus qui peut récidiver et donc se bourrer à nouveau. Il doit être interné en hôpital psychiatrique comme aliéné et soigné le temps qu'il faudra, un temps long, à vie ?

Il aurait fallu laisser un procès d'assises public laisser déterminer l'irresponsabilité du meurtrier plaide Me Szpiner, avocat des parties civiles. Un grand débat a été escamoté ! On a volé la justice ? L'avis du Dr Zagury est aussi intéressant sur l'origine exotoxique de la bouffée délirante du meurtrier, « En clair : une absorption volontaire et massive de drogue » ! 

La loi doit changer

Il faut que toute personne qui a pris du cannabis volontairement réponde d'abord du délit de consommation de stupéfiants et ne puisse évoquer légalement d'être reconnu irresponsable. Ceci vaut aussi pour ceux qui consomment du cannabis et conduisent un véhicule sur la voie publique soient jugés avec une circonstance aggravante, comme pour la consomlmtion d'alcool. La prise volontaire de substances stupéfiantes doit être une circonstance aggravante et ne doit en aucune façon exonérer un individu de ses responsabilités pénales, l'état d'irresponsabilité étant considéré comme découlant d'un acte volontaire de prise de subtance.

Mesdames et Messieurs les Députés et les Sénateurs de la Nation, au travail pour changer la loi. C'est urgent, le terrorisme est là en embuscade.

Les trois collèges d'experts commis à l'examen du meurtrier prouvent de manière éclatante la nocivité d'une drogue qui pousse au meurtre. On est loin de l'inoffensive herbette fumette d'un joint. Le cannabis se fume, se consomme en confitures, en poudre, etc.

Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger ! Danger !

Fermer

citoyen34
Publié le 25/04/2021 ¤ 08:22   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !