En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Il n'est nulle démocratie sans citoyens éclairés, nulle souveraineté sans possibilité de s'informer, nulle liberté sans représentation pour la contrôler.   Juan Branco
Texte à méditer :   Un roi n'est ni un parent ni un ami   Proverbe Wolof (Sénégal)
Texte à méditer :   Surgis du ventre de la nuit, ils sont porteurs des foudre de Neptune.   Commandos de Marine
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
Texte à méditer :   Plus le singe monte haut, plus il montre son cul.   Michel Eyquem de Montaigne
Texte à méditer :   Chaque poste où un homme peut servir son pays est honorable.   George Washington
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Tous les billets
 
 
 
 

Blog - Tous les billets

Nous recevons d'un de nos amis Joël une contribution qui met l'accent sur une affaire montée de toutes pièces au sujet du 17 octobre 1961 : l'hameçon a été gobé par bien des hommes d'état et des journalistes ! Une « fake affair » tricotée par un militant et journaliste maoïste aujourd'hui décédé : j'ai nommé Jean-Luc Einaudi ! Nous reproduisons le commentaire de notre ami qui introduit la contribution de l'historien Bernard Lugan, en vue de rétablir la vérité.


Avant le matraquage médiatique qui va s'abattre sur nous à la veille de la commémoration du "massacre" de plusieurs dizaines d'Algériens par la police parisienne le 17 octobre 1961, il est indispensable de prendre connaissance du texte qui suit. Cette légende du "massacre" a été mise en scène, trente ans après les événements, par le journaliste Jean-Luc EINAUDI, aujourd'hui décédé, militant maoïste et pourfendeur professionnel des institutions policière et militaire. Disposant de l'appui du FLN, du parti communiste et de nombreux relais de gauche et d'extrême-gauche, il a construit de toutes pièces un récit mensonger dont il a fait un livre qui sert aujourd'hui de référence à de nombreux "historiens" new-age. Pour en avoir le cœur net, Lionel JOSPIN, alors Premier ministre socialiste, a mis sur pied une commission présidée par Dieudonné MANDELKERN, conseiller d'Etat, et comportant plusieurs hautes personnalités de différentes tendances. Le résultat, remis en 1998, fut sans appel : ce prétendu "massacre" n'est qu'un sinistre montage. Il n'en demeure pas moins que tous les ans sont organisées des commémorations à la mémoire de victimes qui n'existent pas alors que les quelque 6 000 morts algériens assassinés, eux, par le FLN en métropole, de 1954 à 1962, restent plongés dans l'indifférence et l'oubli.

Bernard LUGAN, comme quelques autres, s'emploie à rétablir la vérité sur ce 17 octobre 1961. Son étude comme toutes celles qui l'ont précédée restera sans doute inaudible parce que n'allant pas dans le sens de l'histoire telle que l'écrivent une gauche et une extrême-gauche ivres de haine et d'idéologie.

Bannieere_1.jpg

Le 17 octobre prochain, comme chaque année, les autorités françaises, les islamo-gauchistes et le « Système » algérien vont commémorer un massacre qui n’a pas eu lieu…

 

Sur ce blog, ayant périodiquement à la même date déconstruit l’histoire officielle de ce prétendu « massacre », je me contenterai de renvoyer au chapitre IX intitulé « 17 octobre 1961, un massacre imaginaire » de mon livre « Algérie l’Histoire à l’endroit » en ajoutant ici quelques éléments essentiels à la compréhension du montage culpabilisateur qui nous est imposé :

 

1) La guerre d'indépendance algérienne se déroula également en métropole. Pour la période du 1er janvier 1956 au 23 janvier 1962, 10 223 attentats y furent ainsi commis par le FLN. Pour le seul département de la Seine, entre le 1er janvier 1956 et le 31 décembre 1962, 1433 Algériens opposés au FLN furent tués et 1726 autres blessés. Au total, de janvier 1955 au 1er juillet 1962, en Métropole, le FLN assassina 6000 Algériens et en blessa 9000 autres.

 

2) Face à ces actes de terrorisme visant à prendre le contrôle de la population algérienne vivant en France, le 5 octobre 1961, un couvre-feu fut imposé à cette dernière afin de gêner les communications des réseaux du FLN et l’acheminement des armes vers les dépôts clandestins.

 

3) En réaction, le 17 octobre 1961, le FLN décida de manifester afin de montrer sa force, et pour tenter d’achever sa prise de contrôle des Algériens vivant en métropole.

 

4) Assaillis de toutes parts, les 1658 hommes des forces de l’ordre rassemblés en urgence, et non les 7000 comme cela est trop souvent écrit, sont, sous la plume de militants auto-baptisés « historiens », accusés d’avoir massacré des centaines de manifestants, d’en avoir jeté des dizaines à la Seine et d’en avoir blessé 2300.

 

Or, cette version des évènements du 17 octobre 1961 à Paris relève de la légende et de la propagande. Tout repose en effet sur des chiffres inventés ou manipulés à l’époque par le FLN algérien et par ses alliés communistes. Jouant sur les dates, additionnant les morts antérieurs et postérieurs au 17 octobre, pour eux, tout Nord-Africain mort de mort violente durant le mois d’octobre 1961, est une victime de la « répression policière »… Même les morts par accident de la circulation comme nous le verrons plus loin !!!

 

Cette manipulation fut réduite à néant en 1998, quand le Premier ministre de l’époque, le socialiste Lionel Jospin, constitua une commission d’enquête. Présidée par le conseiller d’Etat Dieudonné Mandelkern, elle fut chargée de faire la lumière sur ce qui s’était réellement passé le 17 octobre 1961 à Paris. Fondé sur l’ouverture d’archives jusque-là fermées, le rapport remis par cette commission fit litière de la légende du prétendu « massacre » du 17 octobre 1961[1].

 

Le paragraphe 2.3.5 du Rapport intitulé Les victimes des manifestations est particulièrement éloquent car il parle de sept morts, tout en précisant qu’il n’y eut qu’un mort dans le périmètre de la manifestation, les six autres victimes n’ayant aucun lien avec cet évènement, ou ayant perdu la vie postérieurement à la dite manifestation dans des circonstances parfaitement détaillées dans le rapport.

 

Quel est donc l’état des connaissances aujourd’hui ?

 

- Le 17 octobre 1961 à Paris, il n’y eut qu’une seule victime dans le périmètre de la manifestation… et ce ne fut pas un Algérien, mais un Français nommé Guy Chevallier, tué vers 21h devant le cinéma REX, crâne fracassé. Par qui ? L’enquête semble attribuer cette mort à des coups de crosse de mousqueton.

 

- Le 17 octobre 1961, alors que se déroulait dans Paris un soi-disant « massacre » faisant des dizaines, voire des centaines de morts algériens, ni les hôpitaux parisiens, ni l’Institut Médico-Légal (la Morgue), n’enregistrèrent l’entrée de corps de « NA » (Nord-Africain dans la terminologie de l’époque). Ce qui ne veut naturellement pas dire qu’il n’y eut pas de blessés, mais mon analyse ne porte que sur les morts.

 

- A Puteaux, donc loin du périmètre de la manifestation, deux morts furent néanmoins relevés, or ils étaient étrangers à la manifestation. L’un d’entre eux deux, Abdelkader Déroues avait été tué par balle, quand le second, Lamara Achenoune, avait quant à lui été achevé par balle après avoir été étranglé.

 

- Le 18 octobre, à 04 heures du matin, le bilan qui parvint à Maurice Legay le directeur général de la police parisienne était donc de 3 morts, pour rappel, Guy Chevallier, Abdelkader Déroues et Lamara Achenoune. Nous sommes donc loin des dizaines ou des centaines de morts et de « noyés » auxquels la bien-pensance française rend annuellement hommage !!!

 

Conclusion : le seul mort algérien de la manifestation est donc un Français métropolitain…

 

Certes, postulent les accusateurs de la France, mais les cadavres des Algériens « massacrés » par la police furent reçus à l’IML, l’Institut Médico-Légal de Paris (la Morgue), les jours suivants.

 

Cette affirmation est également fausse. En effet, l’Annexe III du « Rapport Mandelkern » donne un décompte détaillé des 41 cadavres de Nord-Africains entrés à l’IML de Paris du 19 octobre au 4 novembre. Pour mémoire, le 17 octobre il n’y eut aucune entrée, et 2 le 18 octobre.

Sur ce nombre de 41 morts, 25, soit 13 corps identifiés et 12 corps non identifiés sont mentionnés sous la rubrique « Dossiers pour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d’exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre ». Ceci fait que les 16 autres morts n’ont rien à voir avec la manifestation du 17 octobre.

 

En ce qui concerne les 25 morts restants, notons immédiatement que le sous-titre de l’Annexe III est singulier car la manifestation dont il est question eut lieu le 17 octobre et non les 19 et 20 octobre. De plus, ce titre est trompeur car il laisse sous-entendre que ces 25 décès auraient donc pu être causés par la police française, chiffre d’ailleurs régulièrement et péremptoirement transformé en morts avérés par certains auteurs ou journalistes. Or :

 

1) Si ces derniers avaient pris la peine de lire le document en question dans son originalité et son intégralité, et non à travers ses recensions, ils auraient vu qu’en face de chaque corps est porté un numéro de dossier de la police judiciaire suivi de la précision suivante : « Indications relevées dans le dossier d’enquête de la police judiciaire ».

 

2) Or, grâce à ces « Indications relevées dans le dossier d’enquête de la police judiciaire », il apparait clairement que 17 de ces 25 défunts ont été tués par le FLN, la strangulation-égorgement, l’emploi d’armes blanches etc., n’étant pas d’usage dans la police française… D’autant plus que parmi ces 17 morts, quatre furent assassinés le 19 octobre, soit deux jours après le 17 octobre, à savoir un commerçant qui avait refusé de suivre la grève du 19 octobre décrétée par le FLN et deux autres ligotés et noyés par ce même FLN…

 

3) Cela interroge donc sur le placement de ces morts dans la rubrique « Dossiers pour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d’exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre ».

 

Voyons le détail de cette liste :

 

Corps Identifiés :

 

- 6 furent tués par le FLN (strangulation, arme blanche, arme à feu)

- 2 décès sur la voie publique (troubles mentaux et alcoolisme)

- 1 décès par crise cardiaque le 21 octobre

- 1 décès par accident de la circulation

- 1 mort à l’hôpital Boucicaut des blessures reçues le 17 octobre.

- 2 morts dont les causes ne sont pas élucidées.

 

Corps non identifiés

 

- 7 tués par le FLN (1 arme blanche, 2 noyades, 1 noyade nu, 2 armes à feu, 1 strangulation)

- 1 mort de blessures à la tête. Blessures reçues le 17 octobre ? Nous l’ignorons.

- 1 mort des suites de blessures reçues Place Saint-Michel

- 3 morts dont les causes ne sont pas élucidées.

 

Conclusion, sur 25 morts « pour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d’exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre », la Morgue n’en a reçu que deux décédés très probablement des suites de blessures reçues le 17 octobre. Une interrogation demeure pour l’un d’entre eux, mais sans aucune certitude.

Soit 2 ou 3 morts des suites de leurs blessures, aucun n’ayant perdu la vie durant la manifestation[2] laquelle n’a donc comme il a été dit plus haut, connu qu’un seul mort, le Français Guy Chevallier.

 

Nous voilà donc très loin des 50, 100, 200 ou même 300 morts « victimes de la répression » avancés par certains, et pour lesquels François Hollande a reconnu la responsabilité de la France !!!

 

Mais, plus encore :

 

1) Le « Graphique des entrées de corps « N.A » (Nord-africains) par jour. Octobre 1961 », nous apprend que du 1er au 30 octobre 1961, 90 cadavres de « NA », furent reçus à l’Institut Médico-Légal. Or, selon les enquêtes judiciaires, chaque décès étant suivi d’une enquête, la plupart de ces morts étaient des musulmans pro-Français assassinés par le FLN !!!

 

2) Pour toute l’année 1961, 308 cadavres de « N.A » entrèrent à l’IML, dont plusieurs dizaines de noyés. Or, toujours après enquête, il fut établi que la quasi-totalité de ces morts étaient des victimes du FLN (Harkis, partisans de la France, individus ayant refusé d’acquitter « l’impôt de guerre », membres du MNA etc.). Or, une des méthodes d’assassinat du FLN était l’étranglement ou l’égorgement suivi de la noyade…

 

Pour les historiens de métier, les prétendus « massacres » du 17 octobre 1961 constituent donc un exemple extrême de manipulation de l’histoire.

Quand la liberté de penser sera rétablie dans cette Corée du Nord mentale qu’est devenue la pauvre université française, ils feront l’objet de thèses car ils seront alors étudiés comme un cas d’école de fabrication d’un mythe. Comme Katyn, comme les « charniers » de Timosoara en Roumanie, comme les « couveuses » au Koweit ou encore comme les « armes de destruction massive » en Irak.

 

Mais, dans l’immédiat, sourds, aveugles ou simples agents d’influence, les butors continueront à ânonner la légende culpabilisatrice du « 17 octobre 1961 ». D’autant plus que, dans l’actuel contexte de tension franco-algérienne, Alger va faire donner ses affidés qui seront complaisamment relayés par ses habituels supplétifs de presse.

 

Bernard Lugan

 

 

[1] « Rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961 ». Rapport établi à la demande du Premier ministre, M. Lionel Jospin et remis au mois de janvier 1998 par M. Dieudonné Mandelkern président de section au Conseil d’Etat, président ; M. André Wiehn, Inspecteur général de l’administration ; Mme Mireille Jean, Conservateur aux Archives nationales ; M. Werner Gagneron, Inspecteur de l’administration. En ligne. 

[2] Dans une note infrapaginale, Brunet (2011) parle de 13 morts « certains » dont plusieurs blessés décédés ultérieurement. Or, ces morts ne sont pas documentés dans les archives de l’IML. Brunet, J-P., (2011) « Combien y a-t-il eu de morts lors du drame du 17 octobre 1961 ? ». Atlantico, 17 octobre 2011.

 

 

Plus d'informations sur le blog de Bernard Lugan.


Contribution validée par le webmaster de ce site :

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg pour la défense de la vérité 

Publié le 19/10/2021 ¤ 10:28  - 1 commentaire - |     |
Coran_Tunisie130x98.JPGPauvre homme maltraité  -  par   Citoyen34090

Nous donnons la parole à un de nos amis citoyen de l'Hérault.


Le procès des auteurs présumés des attentats du 13 novembre 2015 à Paris s'est ouvert hier 8 septembre 2021, soit 6 ans après. Le principal accusé, le (Franco)-Marocain Salah Abdeslam a tenté de transformer son procès en tribune politico-religieuse.

Il s'est présenté comme un soldat de DAECH (l'Etat Islamique) agissant au service de ce ramassis de malfaiteurs s'inspirant de l'Islamisme. Il s'est plaint d'avoir été maltraité depuis son arrestation alors qu'il a bénéficié d'un hébergement de luxe dans une aile de la prison de Fleury-Mérogis exclusivement réservée alors que bien des prisonniers seraient heureux de l'espace dont il dispose. Il est vrai qu'il est surveillé jour et nuit, un luxe pour éviter qu'il ne lui prenne l'envie de rejoindre le paradis d'Allah et ses 80 vierges éternelles (le suicide est interdit pas la loi islamique ?).

Il était atteint de mutisme depuis son arrestation et ne parlait plus, surtout aux juges d'instruction. Un miracle s'est produit : il a retrouvé la parole mais le procès n'est pas retransmis dans les médias, personne ne verra sa barbe noire fournie ni ses vêtements noirs (uniforme DAECH). Il aurait pu mesurer qu'il a des comptes à rendre, lui et ses complices, devant la loi républicaine au nom de laquelle ils sont jugés. La loi islamique ou prétendue telle n'a pas cours en France. Son action et celle de ses complices à provoqué en France, à Paris, des morts (130) et des blessés (413). Il aurait pu exprimer des regrets, se repentir devant les souffrances infligées à des innocents, des civils. A-t-il conscience que ses copains armés de fusils automatiques d'assaut AK47 (Kalashnikov) tiraient les victimes « comme des lapins » ou se faisaient exploser avec leurs ceintures explosives. Si on appliquait la loi islamique, ce serait « oeuil pour oeui, dent pour dent » ou une rafale de Kalash ! En pleine tête ? Sur la place publique ? Non, on lui offre neuf mois de procès !

Non, il ne regrette rien, il est accusé d'avoir dirigé les tueurs en liaison avec ses copains de DAECH qui téléguidaient les tueurs. Ignoble : il se plaint de maltraitances ! Le pôvre ! Cause toujours !

On lui souhaite, à l'issue de neuf mois de procès, de descendre de sont petit nuages jihadiste, de voir la réalité en face pour affronter la juste punition que lui infligera la justice républicaine, une longue perpétuité et un isolement total et la déchéance de la nationalité française. Car il est contagieux, porteur d'un virus très dangereux : l'islamisme radical ou jihadisme qui prétend que sa loi prime sur celle de la République. Il ne réalise pas qu'il est entre les mains des serviteurs vertueux de la République française qui le juge. Au nom de nos valeurs républicaines.

Il semblerait que nombre d'inculpés ne soient pas présents : il se seraient enfuis en Syrie et seraient tombés les armes à la main. Pour eux, la justice est faite. Leur chef est mort, Al Baghdadi est mort comme un rat au fond d'un tunnel, traqué par des soldats des USA. Il ne comparaitra pas devant une justice républicaine.

Citoyen34 Auditeur IHEDN

Publié le 09/09/2021 ¤ 07:34  - 2 commentaires - |     |
Allah_akbas_Surbaher_WKPD150x75.jpgSurplus américains  -  par   Citoyens34

Le retrait des troupes USAsiennes de l'Afghanistan annonce une nouvelle vague de terrorisme international, malgré les promesses des Talibans. Surtout après que les médias ont soulevé le voile sur les surplus de l'armée américaine laissés derrière eux ou le matériel de la défunte armée afghane ?. Ce bilan catastrophique est confirmé par une autre source plus précise.

Un de nos amis nous a communiqué par mail une liste impressionnante et inquiétante dont nous donnons ici le détail (document à télécharger).

J'ai entendu un média minimiser l'énumération de deux lignes du butin en expliquant que les Talibans ne pourraient pas maintenir en état de marche opérationnel les équipements récupérés ! Une sacrée couennerie, un satané mensonge !

Un de mes amis est Ancien Auditeur de l'Institut des Hautes-Etudes de la Défense Nationale, membre actif de l'Association de Soutien à l'Armée Française (ASAF) et associé à l'Association des Officiers de réserve de la Marine Nationale (ACORAM). C'est un homme sérieux et ses informations fiables ! Il me dit que :

  1. Il y a en effet des équipements sophistiqués qui risquent de ne pas pouvoir être entretenus et mis en oeuvre correctement. Les Talibans vont se faire un plaisir de les vendre à leurs nouveaux amis, ceux qui on laissé leurs représentations diplomatiques ouvertes : la Chine et la Russie. Ces deux là vont se faire un plaisir d'acheter aux Talibans de la technologie USA offerte sur un plateau. Une aubaine !
     
  2. Il y a des outils dont les Talibans savent se servir : explosifs C4, SEMTEX chages creuses, Thermite, engins incendiaires et détonateurs ! On risque de voir bientôt ce matériel à l'oeuvre chez nous via les voisins de l'Afghanisan. De même, les 600.000 fusils d'assaut M16, M249, etc. et les munitions qui vont avec ! Des millions de cartouches !
     
  3. Le reste va servir dans un gigantesque super-marché de surplus américains ! Il y a là de quoi armer du monde et surtout des gens qui ne rêvent que de chatouiller les gâchettes ! Ouille ouille oulle ! La taquiya va marcher à fond ! Ouighours ?

A suivre ! On va en prendre plein la ... figure ! Allah est grand, merci à Monsieur Biden ! Cessons d'être naïfs !

Publié le 31/08/2021 ¤ 10:18  - 3 commentaires - |     |
logos/logo_citoyens34-100x33.jpgAnti-vaccinations et anti-pass : ça continue  -  par   Citoyens34

Samedi 14 août : çà va continuer avec des manifestations  anti ... L'obscurantisme continue. Le vaccin a été qualifié d'expérimental ! Quelle hiorreur ! 40 millions de personnes vaccinée en France ! Le vaccin n'est plus expérimental, il est sorti de la période des essais et a été validé par des instances médicales internationales et nationales ! 48 millions de primo vaccinés 30 millions de bi-vaccinés ! Est-ce là vraiment un vaccin experimental ?

On voit dans la dernière manifestation un panneau "COVID Mensonge d'Etat' ! L'Etat ne ment pas, c'est une pandémie, une épidémie à l'échelle mondiale ! Le dictateur, invisible à l'oeil nu, c'est le virus, le SARS-2 avec ses variants. Les porteurs sains et disséminateurs du Covid-19 ne sont pas phosphorescents ! Ils vont en viennent et l'exemple de ce qui se passe en Martinique et Guadeloupe montre bien le mécanisme : 6 personnes réunies en famille, 1 porteur asymptomatique et le résultat : 1 mort. Un élu local martiniquais ancien anti qui lance un appel à la télé depuis son lit de réanimation : VACCINEZ-VOUS !  Vaccinez-vous, imbéciles ! Le virus vous éliminera, soyez-en sûr ! 80% des personnes en réanimation aux Antilles ne sont pas vaccinés !!!!!!!!!!!!!!!


Contribution de Citoyens34 Louis_Pasteur.jpg Merci à feu Louis Pasteur, inventeur français du 1er vaccin.

Publié le 13/08/2021 ¤ 10:30  - aucun commentaire - |     |
Merci à tout ceux qui se sont dévoués  -  par   Asterix34090

LES CITOYENS-34 VOUS DISENT MERCI

MERCI

MERCI À VOUS QUI CHAQUE JOUR PRENEZ SOIN DE NOUS, À TOUS LES SOIGNANTS, AUX MÉDECINS, INFIRMIERS, AIDES-SOIGNANTS, ÉTUDIANTS VENUS PRÊTER MAIN-FORTE, AUX AMBULANCIERS, AUX POMPIERS, AUX AGENTS D’ENTRETIEN, AUX ÉBOUEURS, AUX FORCES DE L’ORDRE ET À VOUS TOUS QUI VOUS OCCUPEZ DE NOTRE SÉCURITÉ, AUX PHARMACIENS TOUJOURS PRÉSENTS DANS LEURS OFFICINES, À VOUS BOULANGERS, BOUCHERS, PRIMEURS, À VOUS TOUS QUI TRAVAILLEZ DANS LES GRANDES SURFACES, CAISSIERS OU VIGILES, LIVREURS ET QUI CONTINUEZ À RÉPONDRE À NOS BESOINS ESSENTIELS, À VOUS AGENTS DU MÉTRO, DU TRAM, DU TRAIN, CHAUFEURS DE BUS, DE TAXIS, DE VTC QUI CONTINUEZ À TRANSPORTER CEUX QUI DOIVENT ENCORE SE DÉPLACER, À VOUS ENSEIGNANTS ET CHEFS D’ÉTABLISSEMENT QUI ACCEUILLEZ LES ENFANTS DES SOIGNANTS DANS VOS ÉCOLES, À VOUS NOS AGRICULTEURS ET MARAÎCHERS DANS NOS DÉPARTEMENTS, QUI NOUS REDONNEZ LE GOÛT DES PRODUITS LOCAUX ET DE SAISON. MERCI À VOUS INSTITUTEURS, PROFESSEURS QUI MAINTENEZ L’ENSEIGNEMENT DE VOS ÉLÈVES, À VOUS QUI AU SEIN DES ASSOCIATIONS DE SOUTIEN SCOLAIRE PERMETTEZ À NOS JEUNES ÉLÈVES DE NE PAS DÉCROCHER ET À VOUS, AIDES À DOMICILE OU MEMBRES DE RÉSEAUX D’ENTREAIDE QUI PERMETTEZ AUX PLUS FRAGILES DE SE SENTIR MOINS ISOLÉS, À TOUS CEUX, PERMANENTS OU BÉNÉVOLES, QUI OEUVRENT AU SEIN DES ASSOCIATIONS HUMMANITAIRES ET ACCOMPAGNENT LES PLUS DÉMUNIS. MERCI À VOUS CHAUFFEURS ROUTIERS DE CONTINUER À NOUS APPROVISIONNER, À VOUS GAZIERS, ÉLECTRICIENS, EMPLOYÉS DES EAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, À VOUS QUI ASSUREZ LE TRAITEMENT DES DÉCHETS ET LA PROTECTION DE NOTRE ENVIRONNEMENT, À VOUS QUI FOURNISSEZ DE L’ÉNERGIE D’AGIR DANS NOS CENTRALES, À VOUS PERSONNELS DE L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE, À VOUS POSTIERS, LIVREURS, MANUTENTIONNAIRES, AUX POMPISTES, AUX AGENTS DES ADMINISTRATIONS, AUX OUVRIERS DU BÂTIMENT ET DE L’INDUSTRIE, AUX ACTEURS DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUX HÔTELIERS, AUX CANTONNIERS, AUX COUTURIERS QUI PRODUISENT MASQUES ET BLOUSES, AUX ENTREPRENEURS QUI INNOVENT POUR CONCEVOIR LES ÉQUIPEMENTS QUI NOUS FONT ENCORE DÉFAUT, À VOUS CHERCHEURS ET TRAVAILLEURS DE LA RECHERCHE QUI TRAVAILLEZ SANS RELÂCHE POUR COMBATTRE ET ÉLIMINER LE VIRUS, ET BIEN SÛR, MERCI À VOUS QUI RESPECTEZ LES GESTES BARRIÈRES, LA DISTANCIATION PHYSIQUE ET PORTEZ UN MASQUE POUR BARRER LA ROUTE À LA CONTAMINATION ET AINSI PRÉSERVER LA VIE DE CHACUN ET CHACUNE DANS NOS COMMUNES, À CEUX QUI CIVIQUEMENT SE FONT VACCINER CHAQUE JOUR POUR RENDRE LES CONTAMINATIONS MOINS GRAVES ET BARRER LA ROUTE AU VIRUS.

MERCI À VOUS GRÂCE À QUI LA VIE CONTINUE DANS NOS COMMUNES AUJOURD’HUI ET DEMAIN.

Un Gaulois éclairé

P.S. nous sommes indépendants de tout parti politique

notamment des marcheurs et des insoumis.


Vous méritez tous d'être protégés, en complément des gestes barrières, par la vaccination. N'écoutez pas les méchants sorciers qui prêchent contre la vaccination, HONTE à eux ! S'ils veulent attraper le virus, ils sont libres ! Qu'ils n'empêchent pas les autres , VOUS, d'exercer leur liberté de se protéger contre un danger mortel en se dépistant et en se vaccinant.

===========================================

logo_citoyens34-100x33.jpg Contribution validées par

le webmaster, modérateur du site.

=================================

Publié le 02/08/2021 ¤ 10:38  - aucun commentaire - |     |
La_Liberte_guidant_le_peuple149x120.jpgL'obscurantisme inquiétant  -  par   vrcgn34-1

Les anti-vaccins et anti-pass ont eu la liberté de manifester librement sur la voie publique, montrant par là leur ignorance feinte ou voulue. Il convient de mettre les choses au point, citoyens ! Citoyen, un grand nom pour des gens instruits et qui sont de grands amateurs de liberté. La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Est-t-on libre de ne pas se vacciner au risque de transporter un virus potentiellement mortel et d'infecter les autres ? La réponse est celle d'un citoyen responsable : non ! On n'a pas le droit d'e^tre porteur d'une maladie grave, mortelle, alors qu'existent des moyens de détecter sin on est porteur et que la vaccination protège contre la maladie ! L'intérêt général commande de se faire détecter si l'on ne veut pas être en contact avec les autres qui ne sont pas malades. C'est le virus qui nous l'impose. Peut-être l'hydroxychloroquine interdite par le gouvernement de M. Macron pourrait être ajoutée aux gestes barrières ? 


ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Je suis un Citoyen, avec un C majuscule, un Patriote ennemi de toute forme de dictature de tout fascisme, un ancien élève des Instituteurs descendants et héritiers de ces Hussards noirs de la République, des maîtres qui connaissaient par coeur notre histoire et l'enseignaient sans notes et sans cahiers. J'ai été l'élève de nos Professeurs d'Histoire naturelle qui de la 6e à la Terminale nous ont enseigné les Sciences naturelles et en 3e la magnifique histoire de Pasteur, ce chimiste qui a découvert les microbes et les vaccins !

Louis_Pasteur.jpg

A mon tour, devenu licencié és-sciences, diplômé d'études supérieures de biologie, j'ai enseigné de la 6e à la Terminale sciences expérimentales cette magnifique histoire naturelle que l'on dénomme de nos jours SVT (sciences de la Vie et de la Terre) avant de soutenir un Doctorat de Sciences Biologiques option Ecologie. Je suis un sachant, un retraité qui a mis son savoir et ses connaissances au service de sa patrie, Volontaire de la Réserve Citoyenne de la Gendarmerie Nationale (VRCGN).

logo_essor_GN.png

Nous sommes face à un ennemi implacable qui a fait plus de 100.000 morts dans mon pays, j'ai nommé le Corona-Virus n° 19, le CoVid-19, un ennemi visible, implacable, qui produit des variants dans le monde entier. Les moyens de détection ont été mis en place, les moyens pour vacciner aussi. Ce virus a hélas des ennemis, des idiots utiles que je contemple en ce moment à la télévision saccageant devant une pharmacie une tente où on offre la détection du virus, gratuitement. Honte à vous idiots utiles du virus, mélanchonistes déambulant avec la violence au poing : imbéciles, idiots, ignorants ou faisant semblant de l'être ! Je suis pas tendre envers ceux qui marchent aux côtés de nos gouvernants mais ils ont enfin, oui ENFIN, fait ce qu'il fallait pour combattre le dictateur-virus CoVid-19 agent du Sars-2. L'obscurantisme est SON allié, un allié redoutable. Heureusement, plus de 44 Millions de vaccinés sont là pour témoigner l'efficacité du vaccin ! 486.000 vaccins administrés par jour ! Vous perdez, votre allié le virus aussi ! Il ne passera pas !

Mauvais garnements, sauvages, vandales, la fin de la récréation doit être sifflée et la liberté de rétablir la santé des français doit régner partout en France. A bon entendeur, salut.

VRCGN34-1
Docteur en sciences biologiques
Ecologue et écologiste indépendant

============================================
logo_citoyens34-100x33.jpg contribution validée et approuvée par
le webmestre-modérateur.
============================================

Publié le 01/08/2021 ¤ 10:50  - 1 commentaire - |     |
La_Liberte_guidant_le_peuple149x120.jpgAbstention catastrophique  -  par webmaster

--  Ici, on s'honore du titre de citoyen. N'est pas citoyen qui veut. Depuis quelques années, une dérive inquiétante montre une forte tendance à l'abstention dans des scrutins où chacun peut exprimer son opinion à l'aide d'un bulletin de vote. Or, ces élections régionales-départementales du 20 juin 2021 sont marquées par une abstention jamais vue en France. On est en droit de d'interroger sur la signification de ce phénomène, sur ses causes et les moyens d'y remédier.

Que signifie un tel taux d'abstention ?

Nous trouvons une réponse à cette question sur le site de Wikipédia consacré à cette question et référençant les études d'une équipe de recherche universitaire de Montpellier. Nous citons :

« En France, le vote n'est pas obligatoire au sens juridique : « voter est un droit, c'est aussi un devoir civique » est inscrit sur les cartes électorales. Il n'est obligatoire qu'aux élections sénatoriales pour les grands électeurs (députés et conseillers municipaux, départementaux et régionaux) qui se voient, en cas d’abstention, infliger une amende de 100 euros depuis une loi votée en 2004. ».

Il semblerait qu'en France l'abstention soit motivée par un sentiment d'inutilité du vote sur le changement de la situation nationale, notamment :

  • dans la résolution de grands problèmes comme le chômage,
  • la méfiance des citoyens vis-à-vis d'une classe politique frappée d'affaires,
  • le comportement des partis politiques qui éloigne les politiciens des réalités,
  •  et divers sentiments et frustrations (récemment Gilets Jaunes),
  • un taux incompressible d'électeurs potentiels qui n'iront jamais voter (13% à 14% environ),
  • etc.

Il convient de bien marteler aux citoyens-électeurs que s'abstenir ne gène pas les candidats (certains du moins) et n'empêche pas d'élire celui qu'on ne voudrait pas voir passer. Au contraire !

Le contexte des élections du 20 juin 2021

Les élections jumelées département et région des 20 et 27 juin 2021 surviennent dans un contexte sanitaire qu'on peut qualifier d'anesthésiant, une longue pandémie qui impacte notre pays depuis 2 ans. Les mesures de confinement levées en tout dernier moment, les restrictions de réunions, tout s'est ligué pour donner une campagne électorale plate, sans relief, sans débats, sans passions, etc. Une véritable anesthésie, un encéphalogramme plat, ... 

Nous citons Le Monde

« La désaffection des urnes est relativement uniforme sur le territoire, à une exception près : la Corse, où l’élection de l’exécutif régional revêt toujours un intérêt particulier, avec une Assemblée de Corse aux pouvoirs étendus par rapport aux autres conseils régionaux, et un fort enjeu autour de la question régionaliste. »

« Jamais un scrutin régional n’avait rassemblé si peu d’électeurs, depuis la création des conseils régionaux, en 1986 » dit encore le Monde. 66 % soit 2/3 du corps électoral dirons nous !

Nous venons de recevoir les programmes électoraux des 7 candidats têtes de liste en Occitanie. Aucun des grands problèmes nationaux qui sont pourtant de la compétence des régions et plus particulièrement de celle de l'Occitanie n'y figure ! Le développement économique est une de ces compétences !

La pandémie à CoVid19 nous a montré à quel point la France avait perdu son tissus économique en délocalisant en Extrême-Orient, en Inde, en Chine continentale, ... Aucun des programmes que nous avons pu lire ne parle de cette réindustrialisation ! Il est vrai que dans la métropole de Toulouse, la question ne se pose pas ! Le retour dans l'Hérault des produits pharmaceutiques pourrait être envisagé ? Personne, nada, niemals, oualou !!! Bien sûr, réindustrialiser mais proprement du point de vue environnemental et écologique ! Nous continuons a trouver dans les pharmacies des masques Made in RPC, de piètre qualité, dont les élastiques se détachent !

Nos panneaux solaires si nécessaires à la production d'électricité solaire viennent de Chine (RPC), les pales d'éoliennes sont fabriquées en France (Cherbourg) mais les alternateurs-générateurs ailleurs !

Nous lançons le débat mais, de grâce, votez, votez utile, blanc ou nul mais votez ! Faites le nécessaire pour que les votes blancs ou nuls qui sont des votes de protestation soient pris en compte et que le vote devienne une obligation sanctionnée en cas d'abstention !

Publié le 25/06/2021 ¤ 16:04  - aucun commentaire - |     |

Le livre de Xavier Bazin (février 2021 :  BIG PHARMA Démasqué, chez Guy Trédaniel éditeur (Paris), 251 p.) cite une bien curieuse affaire survenue le 8 juillet 2019, quelques mois avant le déclenchement de la pandémie à CoVid-19 (p. 195 et note infrapag.). Il s'agit d'une invitation à dîner à l'Élysée le 8 juillet 2019 réunissant, côté gouvernement :

  • M. Emmanuel Macron, énarque et Président de la République, ancien banquier ;
  • M. Alexandre Kohler, énarque et Secrétaire général de l'Élysée ;
  • Mme Agnès Buzyn, médecin hématologue, professeur et Ministre de la Santé ;
  • Mme Frédérique Vidal, biochimiste spécialisée en génétique moléculaire, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche ;
  • M. Bruno Le Maire, normalien et énarque, Ministre de l'Economie et des Finances ;
  • Madame Agnès Pannier-Runaché, haut-fonctionnaire et Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie.

Côté entreprises pharmaceutiques privées, la délégation était conduite par les Directeurs de Roche et de Sanofi (on ne précise pas les autres entreprises de la délégation). Il faut se reporter au communiqué du 1er juillet 2019 de l'Agence de Presse Médicale (APM-News). Le titre du communiqué APM-News est éloquent, nous citons :

La pharma mondiale reçue à l'Elysée le 8 juillet !

C'est bien BIG PHARMA qui est invité à souper par le Président, à l'Elysée, aux frais des Contribuables français que nous sommes ! Pourquoi faire ? Voyez plutôt, nous citons (en modifiant la présentation avec des puces) : 

« Six sujets de discussions principaux sont envisagés :

  • la croissance du marché français et les délais d'accès ainsi que le climat général de l'investissement en France ;
  • le rôle de la France en faveur de l'innovation en Europe; la prise en compte des données de santé ;
  • les implications du débat aux Etats-Unis sur les prix des médicaments pour la France et l'Europe ;
  • les questions de santé au niveau mondial (rencontres du G7 et du G20) ;
  • le mandat de la prochaine Commission européenne.

».

Que révèle le communiqué de l'Agence APM-News ? Nous y trouvons une liste dont nous vous donnons un extrait commenté.

CSIS : Conseil Stratégique des Industries de Santé.

FIIM/IFPMA : Fédération Internationale de l'Industrie Pharmaceutique.

DOLDER : forum international regroupant les plus grands groupes pharmaceutiques mondiaux.

Le PDG de Lilly, David Ricks, sera absent, c'est pourtant le Président de la FIIM/IFPMA, un des composants de Big Pharma. La délégation sera conduite par les PDGs de Roche et SANOFI.

Pourquoi des dîners aux frais des contribuables ?

MEDIAPART (Mérôme Jardin, 5 juillet 2019) fait remarquer que e genre de réunions ne militent nullement pour la transparence sur les relations entre le sommet de notre état et la grande industrie pharmaceutique à qui on offre généreusement champagne, petits-fours et vins fins de la cave présidentielle alors que des sanctions devraient, au contraire, être requises contre ces géants de l'industrie mondiale pour leur « gestion dangereuse des stocks qui aboutit à priver de traitements vitaux les personnes qui en ont besoin. ». Nous citons encore en exergue : 

« Si les pouvoirs  publics doivent travailler avec l'industrie, qu'ils le fassent dans le cadre de réunions formelles, transparentes, où le compte-rendu intégral des discussions et des positions des industriels et du gouvernement est rapidement disponible [et publiable].».

La transparence dans ce cas est primordiale, l'auteur démontre que ce sont les fonds publics du remboursement des médicaments par la Sécurité sociale qui engraissent les actionnaires de ces grands industriels pour des substances vendues à prix d'or. Les produits de santé sous brevet privé appartiennent aux citoyens.

SANOFI fait des profits et licencie du personnel

SANOFI a, de 2015 à 2018, supprimé 600 emplois en France et annonçait un nouveau plan de 750 licenciements. Dan le même temps, en 2017, la firme annonçait un bénéfice ent de 1,5 Milliards d'€uros reversés aux actionnaires ! Nous avons connu dans un laboratoire mixte INSERM-CNRS des post-doctorants payés au lance-pierre sur des contrats de cette firme et travaillant sur des programmes de recherche sur lesquels le laboratoire prélève un pourcentage pour son fonctionnement (fluides, réseaux, ordinateurs, ...). Les grands industriels profitent ainsi de l'encadrement scientifique payé par les contribuables via l'enseignement supérieur et la recherche pour le développement de leurs molécules ! Les profits, eux, « sont privés et pèsent lourdement sur notre système de santé » souligne MEDIAPART.

Selon MEDIAPART, nous citons :

« La transparence implique donc d'évaluer le soutien financier public pour en finir avec un système alimenté par l'argent des contribuables, mais qui privent ces derniers des bénéfices de leurs investissements. A l'occasion de ce dîner, les ministres concernés doivent chiffrer ce soutien. »

Nous n'allons pas très loin pour trouver des exemples de profit avec un minimum de recherche scientifique.

Les anciennes molécules rebrevettées ou décriées

Les anciennes molécules sont celles dont le brevet a plus de 20 ans et qui ne sont plus protégées. MEDIAPART expose l'exemple de SANOFI qui réutilise une combinaison de deux molécules anciennes contre la tuberculose (la rifapentine et l'isoniazid) qu'elle n'a pas développé mais prend un brevet sur cette combinaison. Cette firme s'illustre aussi en vendant très cher l'insuline aux USA. SANOFI s'illustre en déposant des brevets sur des molécules anciennes revisitées !

La pandémie en cours du CoVid-19 illustre une curieuse affaire : l'hydroxychloroquine. Cette ancienne molécule dont il subsistait encore une usine en France, sur le point de fermer, est parfaitement connue dans ses effets secondaires. Elle est consommée dans des centaines de pays contre le paludisme. Comment-est-il possible que sous la mandature de Mme Buzyn, en octobre 2019, un processus a été initié et poursuivi sous M. Véran pour déclarer cette substance vénéneuse et l'interdire à la suite d'une étude bidonnée ? Face à son action préventive mise en oeuvre dans les débuts de la CoVid-19, une substance produite aux USA par GILEAD, le remdesivir, a été promue malgré son prix exorbitant (2.000 € la boîte) contre quelques centimes le comprimé de Nivaquine-Plaquenil. Remdesivir a été reconnu inefficace et avec de dangereux effets secondaires (foie, reins, ...). Là, on a entendu le silence assourdissant de SANOFI face à son concurrent des USA, GILEAD, et la pression de hauts professeurs français dont on n'entend plus parler en 2021 ! 

Notons au passage que MEDIAPART souligne l'intérêt de Big-Pharma pour la Commission Européenne. Comment M. Macron peut-il discuter d'un mandat accordé à cette Commission ? Notons que cette commission a été commanditaire de plusieurs millions d'€uros de traitements inutiles et dangereux de Remdesivir ! Une coïncidence ? Un sujet qui touche à la santé discuté avec des groupes d'intérêts privés !

A suivre ! ?

Notre conclusion rejoint celle du journaliste de MEDIAPART sur le caractère confidentiel de ces réunions dont on ne connait pas la teneur exacte des discussions et des accords ? Il n'y a pas de transparence ! Le journaliste Xavier Bazin ne fait qu'effleurer le sujet dans son libre (2021), nous avons voulu approfondir. Des dîners élyséens ont eu lieu :

  • 9 juillet 2018 : dîner précédant la réunion du CSIS (10 juillet 2018) prolongeant une réunion du DOLDER : 30 dirigeants de firmes pharmaceutiques reçus par le Président de la République.

et autres que nous n'avons pas pu localiser. 

Publié le 08/06/2021 ¤ 22:32  - aucun commentaire - |     |
ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpgLes parents d'un enfant  -  par Citoyen34070

Les parents d'un enfant, c'est son père et sa mère.

Signez vite la pétition en ligne, défendez l'enfant, futur citoyen, la paternité d'un homme, la maternité d'une femme en signant la pétition pour préciser dans le projet de la loi bioéthique en cours d'examen les parents d'un enfant ne peuvent être deux mamans ou deux papas.


Rendez-vous surhttps://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-444


Le projet de loi « bioéthique », en cours d'examen au Parlement, vise à inventer des « PARENTS » en inscrivant deux « mères » ou deux « pères »  sur l'acte de naissance d'enfants, en effaçant sciemment leur père biologique !

Si plus de 100.000 personnes signent la pétition pour préciser dans la loi qui sont les parents biologiques d'un enfant, les députés devront revoir leur projet.

Comme tous les enfants du monde, les enfnants nés de PMA naissent d'un père (un homme biologique) et d'une mère (une femme biologique) qu'ils ont le droit de connaître.

Merci de lire le document que vous pouvez télécharger ici et de signer la petition en ligne, simplement, sur le site de l'Assemblée Nationale.

logo_Assemblee_Nationale.jpg


En quelques minutes, avec votre identification France-Connect, vous pourrez signer.

FC_logo.png


A citoyens34, nous estimons que les lois de la biologie ne peuvent faire qu'un homme perde sa paternité biologique en fournissant son sperme et une femme perde sa maternité biologique en donnant ses ovules et sa matrice. Dans le cadre de la protection des droits d'un enfant ainsi conçu, celui-ci doit avoir le droit imprescriptible de connaître ses parents biologiques à sa majorité, comme tout enfant adopté.


citoyens34-100x33.jpg Validé par le webmestre et modérateur.

Publié le 31/05/2021 ¤ 11:25  - aucun commentaire - |     |

Le Professeur de médecine Christian Perrone est l'auteur de deux ouvrages mettant à plat la gestion de la pandémie à SRAS-CoV-2 ou CoVid-19. Un premier ouvrage :

  • Y a-til une erreur qu'ILS n'ont pas commise ?.- juin 2020, Albin Michel, 207 p.

et diverses déclarations dans les médias (CNews, Sud-Radio, RMC, ...)  lui ont valu  d'être convoqué devant l'Ordre des Médecins et d'être démis de ses fonctions de Chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l'Hôpital de Garches et de Président du Conseil Scientifique de la Fédération de la Maladie de Lyme. 6 autres médecins vont être sanctionnés.

Il publie un nouveau livre :

  • Décidément, ILS n'ont toujours rien compris !.- avril 1921, Albin Michel, 280 p.

Ce dernier livre est plus accablant que le premier, un chef d'oeuvre d'accusation et de persifflage, un témoignage courageux servi par une écriture féroce, et nourri de faits précis. Dans l'enseignement donné au DEA d'Ecologie à l'Université de Montpellier, en 1968, feu les Professeurs Charles SAUVAGE et Gilbert LONG nous enseignaient "la vérité terrain", la seule valeur du pragmatisme face aux mensonges générés par le dogmatisme. Merci Professeur de médecine PERRONNE de dire la vérité, citation des sources à l'appui. La médecine est un art, l'art de guérir.

La gestion catastrophique de la pandémie nous laisse un taux d'endettement abyssal, deux générations à venir ne seront pas de trop pour revenir à l'état d'avant la pandémie, état qui n'était pas brillant. "Les confinements répétés mènent les économies à la mort, ou en tout cas en réanimation [économique]. ... Qui dit explosion de la dette dit coupes dans le budget de l'hôpital."

Père Siffleur
Citoyen et contribuable de l'Hérault


logo_citoyens34-100x33.jpg Contribution validée et vérifiée par le modérateur qui a ajouté quelques références et amélioré la présentation initiale.

Nous ajoutons que le serment d'Hippocrate est publié par l'Ordre National des Médecins. Nous citons une partie :

« Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. ... ».

Donc, guérir un patient doit être le premier souci du médecin. Donner un placebo dans un essai clinique contre une maladie réputée mortelle devrait entraîner une inculpation pour homicide volontaire ! Il faut dissocier la liberté de prescription du médecin dans son art de guérir et les essais cliniques qui relèvent de l'expérimentation sur des volontaires dûment volontaires et avertis des risques qu'ils prennent. Guérir d'abord, en toute indépendance vis-à-vis des laboratoires pharmaceutiques. Nous citons le serment d'Hipocrate : 

« Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.»

De là découle le Code de déontologie médicale qui fait partie du Code de la Santé publique. Nous citons ici un article : 

« ARTICLE R.4127-5 Le médecin ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit. ».

Les médecins sont libres de leur prescriptions, nous citons un autre article :

« ARTICLE R.4127-8 Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu’il estime les plus appropriées en la circonstance. Il doit, sans négliger son devoir d’assistance morale, limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l’efficacité des soins. Il doit tenir compte des avantages, des inconvénients et des conséquences des différentes investigations et thérapeutiques possibles. ».

Les essais cliniques font partie de la Recherche scientifique, il doivent avoir pour objectif d'aider le médecin à mieux pratiques son art mais on ne peut ignorer les résultats obtenus par un médecin qui guérit, comme c'est le cas des traitements anti-CoVid-19 mis en oeuvre par d'éminents professeurs et médecins.

Nous citons un autre article : 

« ARTICLE R.4127-9 Tout médecin qui se trouve en présence d’un malade ou d’un blessé en péril ou, informé qu’un malade ou un blessé est en péril, doit lui porter assistance ou s’assurer qu’il reçoit les soins nécessaires.

La CoVid-19 met en danger la vie des malades et l'article précité fait obligation d'assurer "les soins nécessaires". L'étude foireuse et bidonnée de Surgisphère publiée par The Lancet puis récusée et retirée a servi à un médecin neurologue, le Docteur Olivier Véran, présentement Ministre de la Santé à interdire un traitement hydroxychloroquine-azithromycine, "les soins nécessaires". Qu'à fait le Conseil de l'Ordre ? A-t-on déféré le Ministre devant sa juridiction ?

La restriction "Dans les limites fixées par la loi" mais "compte-tenu des données acquises par la science" a permis à Monsieur le Ministre de la Santé Publique de légiférer pour interdire l'utilisation de l'hydroxychloroquine et de faire du Conseil de l'Ordre un instrument de répression totalitaire contre des médecins ayant obtenu des résultats pour sauver des vies. Deux livres (Perronne et Bazin, vir ci-après) l'affirment. Le Conseil de l'Ordre ne peut atteindre le journaliste, sa compétence se limite aux médecins ! 

Lisez l'ouvrage du Professeur Perronne (2021) et celui du journaliste scientifique Xavier Bazin :

  • BIG PHARMA DÉMASQUÉ !.- mai 2021, Guy Trédaniel éditeur, 245 p.

Il complète l'ouvrage du Professeur PERRONNE qu'il ne cite pas (p. 247) mais cite l'ouvrage  du Professeur Didier RAOULT :

  • ÉPIDÉMIES : Vrais dangers et fausses alertes.- avril 2020, Michel Lafon éditeur, 176 p.

Citoyens34 n'a aucun lien d'intérêt avec un quelconque parti politique, auteur, éditeur ou laboratoire. Seul le souci d'informer en toute vérité les internautes-lecteurs et leur donner nos sources, en tout pragmatisme.

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Publié le 27/05/2021 ¤ 07:46  - 1 commentaire - |     |